10 variétés d’oranges à goûter absolument

30
Juil

10 variétés d’oranges à goûter absolument !

On les sait saines, rafraîchissantes, gorgées de vitamine C et d’antioxydants. Mais l’on ignore bien souvent qu’il existe des dizaines de variétés d’orange différentes !

À presser en jus, à cuisiner ou à manger sur le pouce pour une collation rapide et énergétique, elles s’enchaînent et ne se ressemblent pas.À chaque variété sa saveur et son apparence uniques. Et si vous diversifiez vos menus avec nos 10 variétés d’oranges à ne pas manquer ? Tâchez de les glisser dans votre panier lors de votre prochaine visite à l’épicerie ou au marché fermier !

 

Les oranges dans le paysage espagnol

Les oranges sont aujourd’hui les agrumes les plus cultivés au monde. Elles ne sont certes pas originaires d’Espagne, mais elles colorent les collines et parfument les villes d’Andalousie depuis que les Maures y ont planté les premières graines il y a environ 800 ans de cela. Au fil des siècles, les provinces et les cultures ont façonné la multiplicité de leurs variétés. 

L’orange de Séville par exemple, tout droit venue d’Asie, dévoile une saveur aigre derrière son parfum délicat. Les gourmands sans méfiance croquent parfois dans cet agrume trop riche en pectine pour être consommé frais. On le préférera intégré aux huiles, aux marmelades ou aux préparations diverses.

La région de Valence est mieux connue pour ses variétés douces, bien que l’orange de Valence elle-même soit une hybride entre le pamplemousse et la mandarine, développée par un agronome californien.

L’hiver n’offre généralement pas beaucoup de fruits, mais l’orange en est une exception. Elles atteignent leur apogée durant les mois les plus froids, offrant leurs saveurs et leurs bienfaits à chaque repas, aux petits comme aux grands. Du Brésil qui en est le principal producteur, aux différentes régions du monde, ce sont aujourd’hui près de 400 variétés d’oranges qui ne demandent qu’à être dégustées ! 

 

Les variétés d’oranges à jus

La Valencia Late

Une orange de taille moyenne douce et juteuse où se distingue une pointe d’acidité… Amateurs de jus d’oranges fraîchement pressés, ne cherchez plus !

Essentiellement cultivée en Floride mais aussi dans la région de Valence à laquelle elle doit son nom, la Valencia Late s’est gorgée de jus et de saveurs sous l’effet du chaud climat méditerranéen. Elle se récolte de mars à juillet, et pourra tout aussi bien se consommer en quartiers, en retirant soigneusement sa peau et en faisant attention à ses nombreux pépins !

 

La salustiana

La Salustiana est née dans les années 50, issue d’une mutation naturelle d’une ancienne variété d’orange espagnole. Elle mûrit aujourd’hui à partir de décembre, pour être récoltée jusqu’à la fin avril.

Beaucoup la considèrent comme l’orange à jus par excellence, et pour cause ! Presque dépourvue de pépins, sa chair épaisse et sucrée contient une impressionnante quantité de jus au point que deux oranges suffisent à remplir un verre tout entier.

Parfait pour les petits déjeuners rapides, où smoothies et préparations savoureuses seront réalisés en un tour de main au blender. Les plus gourmands n’hésiteront pas à intégrer cette variété d’orange à leurs plats de viande, pour des accords sucrés-salés.

 

La Navel Cara Cara

Originaire du Venezuela, l’orange navel Cara Cara se situe à mi-chemin entre l’orange navel et l’orange sanguine. Vous apprécierez sa chair douce où se mêlent de délicates notes de mûre et de cerise. 

Presque dépourvue de pépins, cette variété d’orange conviendra à merveille à vos jus du matin ou à la collation équilibrée des enfants

 

La Washington Navel

Une indétrônable de nos jus d’orange, ou zumo de naranja ! Pas de pépins non plus du côté de la Washington Navel et une chair riche en sucre qui en fait une gourmandise de tous les instants.

Celle-ci se cultive plutôt dans les régions méditerranéennes et se reconnaît à sa grande taille. 

 

Les variétés d’oranges de table

La Navel

Les Navel, ou oranges à nombril du fait de l’ombilic présent à l’un de leurs pôles, comptent parmi les variétés d’oranges les plus populaires. Appréciées pour leur teneur élevée en fibres et en vitamine C, leur faible teneur en acide et leur douceur, elles sont également sans pépins et faciles à éplucher

La saison des oranges Navel s’étend de novembre à fin juin. Les orangers Navel portent un feuillage dense, avec des feuilles d’un vert foncé. 

Vous apprécierez la Navel dégustée telle quelle mais aussi pressée en jus ou intégrée à des salades pleines de fraîcheur ! Son zeste égayera la saveur de vos plats salés et de vos pâtisseries tout au long de l’année.

 

L’orange sanguine

Ah l’orange sanguine… Il n’est pas un plateau de fromage ou une corbeille de fruits hivernale qui ne soit vraiment complet sans elle.

Elle se distingue des autres variétés d’orange par sa chair rouge vif. Elle est également plus petite que les oranges Navel mais un peu plus grosse qu’une mandarine. Derrière sa saveur unique teintée de nuances de framboise, elle se révèle facile à éplucher et très juteuse. Parfaite pour vos salades, sauces et confitures en tous genres !

Issue essentiellement de la Sicile, elle se cultive de novembre à mars, dans les terres fertiles qui s’étendent au pied du volcan de l’Etna. Ce sont les importantes variations de température typique de la région qui donnent à cette orange sa couleur distinctive.

 

La Navel Late

Née d’une mutation spontanée de la Washington Navel, la Navel Late fut découverte en 1948 à Vinaros (Castellón) avant d’être introduite dans le commerce près de 10 ans plus tard.

Elle séduit aujourd’hui par la richesse de son jus, sa pulpe fine et sa teneur en fructose. Les fruits sont normalement de taille moyenne et plus difficiles à peler que l’orange Navel. 

 

La Mandarine

Les mandarines sont plus petites que les oranges ordinaires. Leur peau se détache plus facilement, leur goût est plus sucré ce qui en fait un choix privilégié pour le dessert ou comme collation. D’autant qu’elles ne comportent pratiquement pas de pépins, ce qui les rend aussi idéales pour la cuisson ! 

La saison des mandarines s’étend généralement de janvier à mai. Il est toutefois possible de les trouver en conserve, au sirop, tout au long de l’année.

 

La Clémentine

À mi-chemin entre la mandarine et l’orange douce, la clémentine présente une couleur orange foncée avec un aspect lisse et brillant. Semblables aux mandarines, elles sont assez faciles à éplucher et sont très appréciées des enfants pour leur simplicité de dégustation. De quoi profiter facilement de tous leurs bienfaits !

Emportez-les partout avec vous pour profiter de leur chair douce et sucrée ! Cultivées de novembre à janvier, elles feront également de jolis mariages avec un plat de crudités.

 

L’orange de Séville : Une variété à part

Difficile de classer l’orange Séville, ou orange amère. Avec son acidité élevée, c’est plutôt en cuisine qu’elle sera utilisée.

Délicieuse incorporée aux sauces et aux vinaigrettes, son amertume la destine aussi tout naturellement aux marmelades dont elle permet de contraster le goût sucré. De décembre à février, profitez également de la pleine saison de l’orange de Séville pour aromatiser vos marinades, vos plats de viande et de poisson, vos gelées diverses et vos savoureux cocktails maison

 

Alors, qu’est-ce que ce sera ?

La prochaine fois que vous choisirez des oranges au magasin d’alimentation ou que vous chercherez à tester une nouvelle recette de marmelade, essayez une nouvelle variété d’oranges. Elles ne manquent certainement pas !

Puisqu’il n’est pas question de faire l’impasse sur le goût et la santé, vous préférerez les variétés d’oranges non traitées, et soigneusement cueillies à maturation.

Faites votre choix parmi les fruits Valenciagrumes, et profitez de toutes les saveurs de la nature !

2 thoughts on “10 variétés d’oranges à goûter absolument !

  1. Vous avez oublié de citer la fameuse variété d’Orange INA 😉
    Merci pour cet aperçu des différentes oranges qui existent en tous cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *